Entrez sans frapper



Comédie de Anthony Mariott et Bob Grant

adaptation de Jacques Collard

Mise en scène de Pierre Villers



Alan, major anglais retraité, vit seul depuis que sa femme Elisabeth l'a quitté pour son meilleur ami. Toutefois, cette dernière lui a laissé l'usufruit de sa maison londonienne.

Le major, complètement fauché, a l'idée ingénieuse de louer le sous-sol à deux locataires : un pour le week-end et l'autre pour la semaine.

Tout se passe plutôt bien jusqu'au jour où le locataire du week-end décide de rester la semaine.

Pour sortir de cet imbroglio, Alan se met à mentir, virevoltant au gré des imprévus qui entrent sans frapper. Des mensonges qui provoquent des quiproquos en série...